Il était une fois ...

  • Le 07/03/2020

Il était une fois ...

« ...il crut en un quart d heure autour du parc une si grande quantité de grands arbres et de petits, de ronces et d'épines entrelacées les unes dans les autres, que bête ni homme n'y aurait pu passer :

en sorte qu'on ne voyait plus que le haut des Tours du Château, encore n'était-ce que de bien loin.

On ne douta point que la fée n'eût encore fait là un tour de son métier (...) »

ainsi est la description de Charles Perrault dans la belle au bois dormant.

Et c est tel le prince du conte que nous avons découvert le château de lanloup, qui - s'il n'a pas dormi cent ans depuis la mort du compositeur Guy Ropartz qui l habitat- a laissé pousser ronces, épines et futaies pour préserver ses atours !

Quel bijou en effet nous attendait dans cet écrin de nature : réunis sur quatre hectares, un bois d arbres centenaires surplombant la fontaine communale précédée d’une zone naturelle , un petit verger, un pré qui fut un jardin à la française, un potager, un champ et des haies bocagères , un sentier de randonnée, des chemins plats ou creux et layons... une réserve de biodiversité où chantent les oiseaux !


 

Au creux, le Manoir - du latin manere ( demeurer) - Château des seigneurs de Lanloup dès le XIII siècle, Maison de famille à la tourelle élégante , dont la cour est entourée d’une longére et d’une maisonnette avec chapelle ; on devine encore à proximité le pigeonnier , la cidrerie et la crèche.

Nous vous invitons à lire dans ce blog les nouvelles pages à écrire de la suite de cette histoire , qui souhaitons le, finira, dans longtemps comme tous les contes de fée , par " ils vécurent heureux et eurent beaucoup d enfants " , que cette joie d ici là soit partagée et que petits et grands, enfants d âge ou de cœur, vous soyez nombreux à venir en ces lieux pour un petit ou grand moment de partage et découvertes !

château de Lanloup Manoir de Lanloup